Association Santé sidi el houari

Une école de la citoyenneté

Séminaire national Y-Peer Algeria

Article par sdh dans Actualité

Le Fonds des Nations Unies pour la Population ( UNFPA ) en partenariat avec notre association Santé Sidi El Houari (SDH), a organisé un atelier de redynamisation du réseau Y – PEER Algeria des jeunes éducateurs pairs pour la promotion des comportements sains et sans risque dans la santé sexuelle et reproductive. L’atelier s’est tenu au siège de notre association le 30 et 31 août 2016.
La participation et l’engagement sur toutes les questions qui les concernent sont des principes clé du travail de l’UNFPA » dit Madame Meriem Khan, Représentante de l’UNFPA en Algérie . Le réseau Y-PEER est un regroupement d’associations algériennes qui interviennent sur les questions de la jeunesse, notamment les thématiques liées au bien-être et santé des jeunes, leur autonomisation et accès à l’information liée à leurs droits en matière de santé sexuelle et reproductive.
L’atelier a été une opportunité pour rassembler autour de la table des associations venues des quatre coins du pays dans le but de discuter des potentielles actions futures conjointes dans le domaine de la santé de la reproduction, l’implication des hommes dans la lutte contre la violence à l’égard des femmes et le dividende démographique comme fenêtre d’opportunité pour le futur du développement de l’Algérie à travers sa jeunesse.
Pendant les deux jours, les représentants des associations de jeunes ont discuté
des domaines d’intervention de l’UNFPA, notamment dans le cadre de son prochain cycle de coopération CPD 2017-2020. L’atelier a servi d’espace pour proposer différentes approches pour renforcer l’accès à une information de qualité pour les jeunes en ce qui concerne les services de santé sexuelle et reproductive. Il a permis aussi d’inviter les associations à réfléchir ensemble sur comment mieux capitaliser sur les privilèges masculins comme porte d’entrée vers une implication plus efficace et positive des hommes dans le respect et la protection de la femme pour concrétiser les objectifs de développement durables d’ici à 2030.