Association Santé sidi el houari

Une école de la citoyenneté

Présentation de l’étude socio anthropologique « Voix Multiples des Jeunes », Passions Brimées

Article par sdh dans Actualité, slider

etude sociolog niya

L’association Santé Sidi El Houari SDH présentera une étude qualitative socio anthropologique intitulée « Voix multiples des jeunes » Passions brimées, pilotée par l’enseignant chercheur Mohamed Mebtoul et réalisée dans le cadre du projet « Niya, pour une culture de la paix ».

L’étude vise à connaitre mieux et plus les jeunes bénéficiaires des activités du projet, pour comprendre d’où nous partons, avec qui, qui sont les jeunes aujourd’hui, ce qu’ils pensent sur les grands sujets et comment ils voient le présent et leur avenir.

28 jeunes ont été interviewés, dont 15 de 16 à 25 ans et 13 de 25 à 30 ans dont 20 jeunes hommes  et 8 jeunes femmes de différents niveaux sociaux et scolaire. Cinq enquêteurs ont été impliqués et formés en méthodologie par le professeur Mebtoul.

Pour rappel, cette étude rentre dans le cadre du projet « Niya » fruit d’une Co-construction entre l’Association Santé Sidi El Houari et les Centres d’Animation de Bordeaux et avec le soutien du Programme Concentré Pluri Acteurs (PCPA) Joussour.

Le projet « NIYA » a duré 15 mois et a œuvré pour la promotion de la culture de la paix, le partage interculturel et le développement durable à travers l’exercice de la citoyenneté et de la vie associative. Comme première étape, un diagnostic de situation a permis d’élaborer et de mettre en œuvre une stratégie de proximité à Oran et à Bordeaux en mobilisant les parties prenantes en vue d’initier un réseau à partir d’une charte d’engagement.

De nombreux partenaires ont été impliqués d’Oran et de Bordeaux aux cotés des deux associations porteuses du projet notamment la mairie de Bordeaux, l’APC et la wilaya d’Oran, l’université de Bordeaux Montaigne et l’université d’Oran Ahmed Benbella. Cette dynamique intersectorielle a permis de renforcer les capacités et l’autonomie de jeunes, de groupes de jeunes bénévoles et d’associations émergentes pour l’animation socioculturelle, la culture de la paix, la vie associative, l’exercice de la citoyenneté et la promotion des ODD.

Un important programme de formation a été réalisé au cours du projet dans des thématiques à l’exercice de la citoyenneté, la culture de la paix et aux ODD, à l’animation socioculturelle et à la vie inter associative. Au total, à parité filles et garçons de 16 à 32 ans, 30 jeunes (à Oran et Bordeaux) ont été formés et plus de 100 autres jeunes formés d’Oran en particulier vulnérables, issus de groupes de jeunes et d’associations émergentes.

A l’issue des formations, une cinquantaine d’animations socioculturelles sur terrain (à Oran et à Bordeaux) ont fait bénéficier plus de 5000 enfants et jeunes.

Un exceptionnel programme du festival de la Paix « Niya entre les deux rives » a clôturé le projet à Oran, du 28 au 30 juillet 2019, célébrant la paix et l’inter culturalité, par les vecteurs de l’art et de l’expression.

echo oran 11 fev 2020