Association Santé sidi el houari

Une école de la citoyenneté

Un savoir faire de plus de 17 ans d’expérience en maçonnerie traditionnelle

Article par sdh dans Actualité, slider

L’association Santé Sidi El Houari a créé l’atelier maçonnerie traditionnelle en  2003, avec une capacité de 15 à 20 stagiaires par session de formation. En 2011 l’école chantier SDH a été agréée par la formation professionnelle.

Le programme pédagogique est composé de cours théoriques où les stagiaires acquièrent  d’abord des connaissances de l’historique du métier et des outils utilisés, par exemple pour le traçage ce sont le niveau, le fil à plan et les règles, pour les percutions la massette et le marteau, pour l’application la truelle, la taloche et spatule. Une autre étape importante celle de connaitre les matériaux utilisés : le sable, la chaux, la brique, les tuiles ….

Suivent les cours pratiques en appliquant sur des murs pédagogiques pour apprendre les bons gestes et techniques du métier.

Le processus de formation est structuré par un ou plusieurs ouvrages pédagogiques par exemple : les façades, les salles ….

Brève histoire du métier

Le maçon est un professionnel du bâtiment qui pratique la maçonnerie. Cette discipline consiste à créer, choisir et utiliser des éléments de construction composés de divers matériaux: pierre naturelle ou pierre artificielle (briques, blocs, etc.), mais aussi d’autres matériaux: paille, torchis, terre, bois, métaux, béton, etc.

Origine

L’origine de la maçonnerie remonte aux temps les plus éloignés, dès lors que l’homme a eu besoin de bâtir une construction pour se loger. Le Moyen Age, qui constitue en quelque sorte l’âge d’or des maçons voit ceux-ci, organisés en confréries ou en sociétés compagnonniques, contribuer à la construction des cathédrales. Au XIXème siècle, le maçon est un ouvrier qui exécute les constructions en pierres naturelles ou artificielles, et les enduits et mortiers. Ils se répartissent en:

  • Manœuvres et garçons qui exécutent les parties du travail qui n’exigent guère que de la force;
  • Les compagnons qui posent la pierre et font les enduits;
  • Les maîtres-compagnons qui surveillent et dirigent plusieurs ouvriers dont ils assurent l’ensemble;
  • Le maître qui prépare les détails, dirige les hommes et surveille la nature aussi bien que l’emploi des choses, constituent les principaux éléments de la maçonnerie.

Avant l’apparition du ciment et du béton, le travail du maçon se fait donc étroitement avec le travail des carrières et les tailleurs de pierre mais aussi le travail de la terre (mortier de terre) de la chaux et du plâtre. Cette association avec le travail du plâtre l’a fait appeler maçon-plâtrier.

Principales réalisations de l’école chantier en maçonnerie traditionnelle depuis sa création en 2003 :

  • Réhabilitation de 70% de l’hôpital du campement (enduit, étanchéité, peinture, réparation des tuiles et tous les travaux de reconstruction.).
  • Restauration de la petite coupole des Bains Turcs.
  • Ravalement de la façade d’immeuble de-là rampe de Madrid en partenariat avec L’OPGI /Mairie d’Oran/les compagnons de devoirs de France.
  • Réhabilitation du local des scouts musulmans (enduit traditionnel et peinture)
  • Restauration de 60 M2 du mur de la clôture de la mosquée de la perle.
  • Réhabilitation des locaux de plusieurs associations transformés en centres de formation (Djanet Arif, APEPT, Tamari (Oran) et sable d’or Timimoune.

L’école chantier SDH depuis sa création a formé en 17 ans

  • 180 jeunes formés dans la maçonnerie traditionnelle.
  • 200 artisans formés dans les enduits traditionnels
  • 300 étudiants initiés dans le métier
  • 350 bénévoles initiés à travers les chantiers de bénévolat SDH dans le métier
  • 07 formateurs professionnels formés dans le métier la maçonnerie traditionnelle.