Association Santé sidi el houari

Une école de la citoyenneté

Actualité

Chantier culturel d’été

affiche 11

 

L’association santé Sidi El Houari ouvre les inscriptions pour son traditionnel chantier culturel qui se déroulera cet été du 08 au 21 juillet 2018 à son siège 1, rue Benamara Menaouer Sidi El Houari, Oran- Algérie.

Depuis 25 ans, notre association Santé Sidi El Houari travaille pour la sauvegarde et la réhabilitation du site historique des bains turcs bâtis par les Ottomans en 1708 et de l’hôpital militaire français de campement construit en 1838 par l’armée coloniale française . Nous œuvrons à faire revivre les métiers traditionnels du bâti ancien par la formation de jeunes apprentis, étudiants, artisans et professionnels du patrimoine au sein de notre « école chantier ». Nous nous consacrons aussi à animer le site historique par notre pôle socioculturel et un centre de ressource inter-associatif ouvert au large public.

La réhabilitation des sites et monuments est stratégique, et l’association y contribue activement et concrètement par l’intervention et la formation, mais aussi par la revitalisation sociale et culturelle de ce quartier mythique et historique. C’est ce pari que nous faisons, à contre-courant, pour redonner l’espoir et un sens aux efforts que déploient des parties prenantes pour faire de ce quartier un centre dynamique régional de développement social, économique, touristique et culturel de notre ville et de notre wilaya.

Nos chantiers sont une tradition de longue date et ont pour but de favoriser la participation volontaire et l’éducation à la citoyenneté. Expériences uniques, le chantier de jeunes bénévoles est un espace de découverte, d’échange et de partage tout en participant à la restauration d’un lieu historique.

L’objectif de ce chantier culturelle été 2018 est de continuer le plan de réhabiliter du siège de l’association site historique et d’offrir ainsi aux  participants la possibilité d’apprendre et de pratiquer dans des ateliers techniques sur les métiers de la maçonnerie traditionnelle, la taille de pierre, le décapage et le revêtement des murs, l’entretien des espaces. Ces travaux seront accompagnés d’un programme culturel de visites de monuments, baignade, rencontre avec les habitants et découverte de la convivialité oranaise, des ateliers découvertes des métiers de l’audiovisuel, la planification de carrières professionnelles et la culture du vivre ensemble en paix.

 Pour plus d’informations sur les détails pratiques du chantier et pour vous inscrire, nous vous prions de consulter le lien drive ci-dessus:

https://goo.gl/forms/2cshuLgY5mIFczTd2

Salon de l’emploi Tamheen

Le centre de développement de carrière professionnelle (CDC) de l’association Santé Sidi El Houari (SDH) en partenariat avec le centre de l’artisanat et des métiers (CAM) et l’organisation américaine « World Learning », organise la deuxiéme édition du salon de l’emploi « TAMHEEN » sous le slogan « passerelle entre demandeurs d’emploi et employeurs », les 02 et 03 Mai 2018 au centre de l’artisanat et des métiers (CAM) de Hai Esabah, après le succès de la première édition qui a eu lieu au siège de la pépinière d’entreprises en septembre 2017.

Le salon Tamheen est un espace ouvert et gratuit, dédié à l’orientation des jeunes demandeurs d’emploi et aux étudiants en fin de cycle de formation et leur permettra de rentrer en contact avec des entreprises et des institutions de formation et d’insertion dans différents domaines.
Le salon connaîtra aussi la participation des pouvoirs publics, des dispositifs locals d’emploi, ainsi que celle d’associations et de clubs scientifiques qui opèrent dans le domaine du développement de capacités personnelles et professionnelles des jeunes.
Le but principal du salon « TAMHEEN » est de créer un contact direct entre les employeurs à la recherche de compétences et de main d’oeuvre qualifiée et les jeunes demandeurs d’emploi, de formations ou de stages pratiques.
Le programme des deux jours comportera des ateliers et des conférences dans de nombreuses thématiques, notamment : comment tracer un plan de carrière, surmonter les obstacles, choisir le bon métier…etc. ils seront animés par des spécialistes et des experts formateurs dans le domaine.
Le centre de développement de carrière professionnelle, entamera une tournée avec une caravane publicitaire dans les universités d’Oran à partir du 16 Avril 2018, dans le but de promouvoir ses services et informer sur le salon de l’emploi Tamheen.

Qu’est- ce que le centre de développement de carrière professionnelle?
C’est un projet porté par l’association Santé Sidi El Houari en partenariat avec l’organisation américaines « World Learning », depuis Janvier 2017, et vise à développer les capacités personnelles et profssionnelles des jeunes, les orienter et les insérer dans le milieu professionnel.
Les services du centre
-Former dans le domaine du développement de capacités personnelles et professionnelles
-Organiser des formations techniques selon l’études du marché
-Placer les étudiants dans des stages pratiques et techniques
-Soumettre le test psychométrique « Tamheed » pour choisir le bon plan de carrière
-Organiser le salon de l’emploi « TAMHEEN » pour assurer l’insertion professionnelle des jeunes.
Les résultats de la première année
-La formation de 400 jeunes dans le développement de capacités personnelles et professionnelles et de 200 jeunes dans les formations techniques.
-L’insertion professionnelle de 30 jeunes de façon directe et de 100 jeunes de façon indirecte.
-La réalisation de la première édition du salon « TAMHEEN » en Septembre 2017 au siège de la pépinière d’entreprises d’Oran.
-Le lancement de la plate forme de recrutement « DZCAREER » du CDC.

Pour plus d’informations, veuillez contacter:
La conseillère de carrière du centre, BELDJENNA Nedjlaa au 0772179249
Le chef du projet « centre de développement de carrière », MILOUD BENHMED Ahmed au 0770262237
Email: cdcsdh@sdhoran.dz
Page Facebook: www.facebook.com/cdcSDH

1ere édition du festival national de la photographie et du court métrage

26165985_1845932542102992_4101972947610780169_n

L’association Santé Sidi El Houari (SDH) avec le soutien de l’initiative américaine de partenariat pour le Moyen-Orient (MEPI) organise la 1ére édition du festival Ibda3com de la photographie et du court métrage qui se tiendra les 18,19 et 20 Janvier 2018  à Oran et qui sera ouverte aux amateurs et professionnels du domaine audiovisuel.

Cet événement est organisé dans le cadre du projet Ibda3com qui vise à promouvoir et responsabiliser les jeunes sur l’engagement civique, par le biais de l’expression artistique, audiovisuelle, technologies de l’information et de la communication et les activités socioculturelles.

Le festival a pour principaux objectifs de :
– Encourager l’exercice à la citoyenneté à travers l’expression artistique des jeunes ;
– Appuyer et favoriser la culture du dialogue entre réalisateur, photographe et large publique ;
– Découverte de talents et accompagner leur développent à travers la création d’une plateforme d’échange dans les domaines du cinéma et de la photographie ;
– Aider au développent technique et artistique des jeunes à travers la participation à des workshops, conférences et sorties ;
-Insérer les jeunes talents dans le monde du travail.
– Crée un espace d’échange culturel et promouvoir la découverte touristique en Algérie ;
– Encourager le travail associatif et promouvoir le projet Ibda3Com et ses résultats atteints.

Au programme :
-Un concours pour photographies et courts métrages.
-Des ateliers de formations.
-Des conférences.
-Et des animations socioculturels destiné au public large, jeunes et amateurs, associations locales et nationales, entreprises du domaine d’insertion socioéconomique, et cela dans une approche visant à encourager et valoriser la culture du dialogue et de l’expression artistique.

Cette  1ere édition du festival national du Court Métrage et de la Photographie comptera sur la présence et la participation de grands artistes Algérien , photographes et professionnels du domaine cinématographique.

Le jury aura pour président la star Algérienne l’acteur Hassam Kechache qui nous honore aux cotés d’autres personnalités que nous remercions pour leur dévouement et engagement :
26731361_1862823997080513_2019336159700156038_n

L’appel à candidatures  au concours du festival Ibda3com  a suscité un grand engouement et intérêt des passionnés par les métiers de l’audiovisuel et l’art. La sélection a été particulièrement difficile pour le jury  de sélection composé de professionnels et formateurs du projet Ibda3com. Ci dessous la liste des nominés pour les prix du concours Ibda3com, nous leur souhaitons bonne chance.

Bonne année *عام سعيد*

26112021_1784182791622997_6052594757800806913_n

 

A toutes et tous les adhérent-e-s de notre honorable association, à nos amis et partenaires, au nom du bureau exécutif, je vous présente mes vœux de santé, de Bonheur et de Paix pour vous et tous ceux et celles qui vous sont chers.
C’est grâce a vous que notre association avance chaque jour et fait avancer notre jeunesse avec honneur et créativité ! 
Grace a toutes et tous, nous avançons.

Nous partageons avec vous en cette occasion, un texte qui décrit notre association, ses objectifs et les valeurs que nous défendons.

Les jeunes, c’est la solution !

SDH, une organisation de la société civile résolument POUR et PAR les jeunes !

L’Algérie d’aujourd’hui est en construction, elle sera ce que la jeunesse décidera d’en faire ! Comme l’ont été les anciens, au cours des étapes essentielles de notre pays, la jeunesse représente un potentiel incontournable pour le développement et le changement.

L’association Santé Sidi El Houari, depuis sa refondation, en 1996, a complètement réorienté ses objectifs et sa stratégie vers la question des jeunes et de l’enfance, à partir du moment où elle a compris que le principal gisement de progrès et de développement durable est là.

En effet, c’est grâce à un groupe de jeunes de 16 à 25 ans, que SDH a pu relever l’énorme défi du sauvetage du patrimoine que constituent les Bains Turcs et le magnifique Hôpital du Campement de Sidi El Houari.  Ces monuments en ruines et abandonnés menacés de disparition, ont repris vie grâce à la force et l’énergie des jeunes. Je leurs rends un vibrant hommage car ils ont prouvé que « les Jeunes, c’est la Solution ! »

la société civile porte une responsabilité dans l’effort national et local

La responsabilité de la société civile et de ses organisations est, aux côtés des pouvoirs publics, est de mieux connaître et comprendre les préoccupations de la jeunesse, situer ses espérances, ressentir ses sensibilités et mieux mesurer ses disponibilités ; lui faire confiance et l’accompagner dans l’exercice de sa responsabilité autour d’objectifs et d’actions concrètes.

SDH est-il une finalité ou un espace clos, surement pas ! C’est surtout un cadre, un environnement, un moyen et des ressources morales et matérielles. L’Esprit SDH, c’est la possibilité pour chacun de s’exprimer et d’agir en laissant libre cours à son imagination ou ses rêves les plus inouïs. C’est oser et expérimenter des idées, gagner petit à petit en expérience et prendre conscience que chacun/chacune porte une part de son bonheur et de son devenir en lui/elle. C’est en agissant, sur le chemin de la vie, pas à pas, au contact de l’autre et dans la différence, que le chemin se fraie vers son futur en croisant celui des autres dans la joie d’exister et de construire.

Notre association SDH, est en permanente évolution,

Chaque bénévole y participe, l’influence et la fait évoluer, dans le respect de ses valeurs essentielles, puisées dans son histoire et son patrimoine nationales et les valeurs universelles.

SDH se veut moderne, par les valeurs qu’elle porte telles que l’ouverture aux idées de progrès, l’ouverture sur les croyances et opinions diverses sans discrimination ethnique, religieuse, de sexe ou d’âge. « Niya et Culture de la Paix » pratiquées au quotidien, en rejetant les extrémismes et les dogmatismes, en cultivant le respect et la solidarité, la fraternité et la compassion pour les plus vulnérables.

2017, une année exceptionnelle en réalisations

L’année 2017 a été une nouvelle période de redynamisation de notre association. Ses réalisations sont dignes d’une institution en qualité et en quantité, tellement les initiatives ont été diverses et riches tant aux plans de la dynamique culturelle, sociale, économique ou sociétale. Dès le renouvellement de son bureau exécutif en janvier 2017, les événements et activités n’ont plus cessé. Des milliers de bénéficiaires d’activités culturelles et sociales. Des centaines de de jeunes formés dans divers disciplines, professionnelles, psychosociales, culturelles. Plus de 150 adhérents et bénévoles ont pu s’impliquer et exercer, avec brio, leur droit à exercer des responsabilités et prendre des décisions dans les groupes d’action, ateliers, les espaces ou les projets. Aussi bien dans la formation professionnelle sur les métiers du bâti ancien, de l’audiovisuel et de l’animation socioculturelle, le développement personnel, l’insertion socioéconomique ou les arts du théâtre, de la musique et du graphisme. Sans oublier, la protection de l’environnement et l’éducation au tri sélectif à la source, le reboisement et la protection de la nature, le soutien scolaire. Autant d’actions à mettre à l’actif des bénévoles qui se sont dépensés sans compter leur temps, leurs efforts et énergie.  Qu’ils en soient félicités !

les bénévoles au centre de notre dynamique citoyenne

Une grande œuvre dans laquelle chaque adhérent a pu investir son meilleur, sa « Niya » au côté des autres, apprendre, prendre du bonheur et donner de soi en se rendant utile et bienveillant envers son prochain.

Je remercie tous nos bénévoles, salariés, stagiaires ainsi que les cadres qui ont porté les projets et notre association avec dévouement et conviction.

Je n’oublierai pas aussi, nos partenaires associatifs et institutionnels ainsi que nos soutiens nationaux, bilatéraux et internationaux. SDH est fier d’être vos partenaires et d’avoir été à la hauteur de leur confiance et attentes. Nous ferons en sorte qu’il en soit toujours ainsi.

Salutations citoyennes.

Dr Bereksi-Reguig Kamel-Eddine

 Président de SDH.

Stage pratique « Un métier, une carrière »

cdc-stage2-Fr-copy

 Le centre de développement de carrière de l’Association Santé Sidi El Houari (CDC-SDH) avec le soutien de l’organisation World Learning et en partenariat avec l’école chantier SDH de formation professionnelle dans les métiers de réhabilitation du bâti ancien, lance les inscriptions pour un stage pratique sous le thème: « Un métier, une carrière » qui aura lieu du 23 au 31 décembre 2017 au profit de jeunes étudiants en fin de cycle et demandeurs d’emplois.

Ne ratez pas votre chance, les inscriptions sont ouvertes jusqu’à lundi 18 décembre 2017 a 12h.

Pour plus d’information, Visitez la page Facebook du CDC

Remplissez le formulaire en ligne pour vous inscrire:

Forum sur l’employabilité des jeunes

L’école chantier de l’association Santé Sidi El Houari, de formation professionnelle dans les métiers traditionnels du bâti en partenariat avec la Chambre de l’Artisanat et des Métiers d’Oran, a organisé un « Forum sur L’employabilité des jeunes à travers les métiers traditionnels du bâti ancien » les 17 et 18 Octobre 2017 à Oran à la Maison de l’Artisanat et des Métiers.

Cet événement est l’un des résultats du projet «une Ecole Chantier pour la formation professionnelle et l’employabilité des jeunes», réalisé avec le soutien du ministère du travail et de la sécurité sociale et la délégation de l’Union Européenne en Algérie dans le cadre du Programme d’Appui des Jeunes pour l’Emploi (PAJE).

Le forum a permis le rapprochement et l’échanges entre jeunes demandeurs d’emploi, les entreprises, les organismes de formation, les artisans, les universitaires, les organismes d’insertion concernés à travers des expositions, stands d’informations, conférences, ateliers d’échanges et démonstrations des métiers.

De nombreux officiels et partenaires ont pris part à cet événement notamment: la représentante de l’Ambassadeur de l’UE en Algérie, Le consul général du Maroc à Oran, l’attachée de Coopération à la délégation de l’Union européenne en Algérie, la représentante du bureau de l’UNICEF en Algérie, le directeur national du programme PAJE, l’expert principal de l’UAP, les représentants des directions de wilaya de l’emploi, de la formation professionnelle, du tourisme, de l’action sociale, de la pépinière d’entreprises, de l’ANGEM, de la CAM, de l’ANEM, de l’ANSEJ, des instituts nationaux spécialisés de formation professionnelle.

La clôture officielle du projet «une Ecole Chantier pour la formation professionnelle et l’employabilité des jeunes» a eu lieu le 18 octobre 2017 au théâtre régional d’Oran « Abdelkader Alloula ». Pour rappel, le projet a duré 21 mois (Janvier 2016-Octobre 2017), et a permis plusieurs réalisations dont, la formation de 230 étudiants en architecture et génie civile, de 86 jeunes stagiaires dont 20 insérés dans le monde du travail et 63 artisans maçons qui ont bénéficié d’un programme de perfectionnement sur les métiers du bâti ancien. De nombreux ouvrages ont été réalisés : la réhabilitation d’espaces de l’ancien hôpital du Campement tels qu’un centre audio visuel, un pôle socioculturel, une salle de spectacle et des salles de cours.

Nous partageons avec vous les recommandations du Forum ci-dessous :

Salon d’emploi Tamheen 2017

Sous le parrainage de Mr. Le wali d’Oran, le Centre de Développement de Carrière de l’Association Santé Sidi El Houari (SDH) en partenariat avec l’organisation World Learning et l’appui du MEPI (Initiative de partenariat US pour le Maghreb et le moyen orient), a organisé la 1ere édition du Salon Tamheen sous le slogan « Une Passerelle entre demandeurs d’emplois et employeurs », les 20 et 21 Septembre 2017 à la Pépinière d’Entreprises d’Oran.

l’événement était une occasion pour que les jeunes demandeurs d’emplois et aux les étudiants puissent obtenir  un travail , un stage ou une formation dans le domaine de leur choix et leur permettre de se retrouver en réseau avec les professionnels du secteur socio-économique.

L’ouverture officielle s’est tenue le 20 septembre 2017 avec plus de 200 participants. Dr. Kamel Bereksi ( Président de l’association Santé Sidi El Houari (SDH) ) a animé la séance en présence des invités, de la presse, la télévision, les exposants, les participants et les organisateurs notamment Mr. Miloud Benahmed Ahmed le coordinateur du projet, Mr. Abdallah Talhi, représentatnt de World Learning Algeria et Mme Malti , directrice de la Pépinière d’Entreprises d’Oran. Au total, 26 exposants ont pris part à cette édition : l’université de Belgaid, entreprises privées, dispositifs locaux d’aide à l’employabilité, des agences de recrutement , des écoles de formations et des associations porteuses de projets de formations et d’employabilité.La première journée était une réussite, plus 600 visiteurs dont 450 inscrits pour la tombola. Les 3 ateliers de formations et les 2 conférences ont affiché complet.

La deuxième journée et clôture du salon d’emlpoi Tamheen a été un succès selon les organisateurs, exposants et participants, les visiteurs ont pu interagir avec les nombreuses institutions , écoles de formations et entreprises qui offraient de nombreuses opportunités de carrières. Les ateliers de formations et conférences programmés en marge du salon ont enregistré un taux de participation très appréciable.

Le salon a été clôturé en présence des partenaires World Learning Algeria et la directrice de la Pépinière d’Entreprises d’Oran , le directeur de l’emploi de la wilaya d’Oran et le directeur de la formation professionnelle. Des attestations de remerciements ont été attribuées aux exposants, conférenciers et animateurs d’ateliers. Le résultat de la tombola a fait huit jeunes heureux gagnants qui bénéficieront de formations offertes par nos sponsors. Le salon Tamheen vous donne rendez vous en Avril 2018 pour sa 2eme édition. Liste des gagnants à la tombola: Djennane ilyes Makani yamina Amar Ali Amine Osmani Djatou younes Belhoucine Ouledslimane Yahia zoubir latefa

Pour rappel notre  Centre de Développent de Carrière vise à renforcer le savoir-faire, le savoir-être et les compétences professionnelles des jeunes demandeurs d’emploi afin de favoriser leur accès au monde du travail dans la wilaya d’Oran. Depuis Janvier 2017, le CDC a fait bénéficier 200 jeunes de formations techniques et psychosociales (soft skills) dont 20 d’entre eux ont déjà été insérés professionnellement. Le centre a aussi contribué à l’élaboration de sessions d’orientation et d’évaluation psychométrique « Tamheed تمهيد-», et de formations techniques. Ce programme a été réalisé sur la base d’une étude de marché faite à partir d’un échantillon de 320 jeunes demandeurs d’emplois (stagiaires en formation professionnelle, universitaires en fin de cycle et étudiants de la chambre de commerce).

 

les Assises Sciences-Sociétés

Le président de l’association Santé Sidi El Houari, Dr. Kamel Bereksi a participé aux premières assises Sciences et Société qui se sont tenues, sous le thème « Partageons nos savoirs et nos pratiques » à l’Université Paul Valéry de Montpellier du 3 au 5 juillet 2017.

Elles ont été portées par l’Alliance pour les sciences sociales (ALISS) et la Maison des Sciences Humaines (MSH) et coorganisées par plus de 20 organismes de recherche et d’enseignement et soutenues par une quinzaine d’entités économiques ou publiques.

le concept essentiel qui a fondé ces assises, c’est que le partage des savoirs, des savoirs faire et des savoirs être est un moteur du développement et que le cloison est source de nuisance et de stagnation.

Selon les organisateurs, les assises avaient pour objectif de démontrer la richesse et le potentiel des interactions sciences-sociétés. effectivement; de l’environnement a la santé, de l’aménagement du territoire aux problématiques de développement dans le sud, de l’économie marchande a l’innovation sociale, de l’éducation au numérique, des arts a l’histoire et aux patrimoines, les citoyens interagissent de plus en plus avec le monde des sciences et des techniques, et réciproquement. ces interactions se manifestent sous des formes très variées : expertises, élaborations de normes, médiation/formation, défrichage de nouveaux terrains, inventaire et construction de bases de données, enquêtes lors de controverses scientifiques, recherche-action participative, etc. elles contribuent tout a la fois a l’innovation, au progrès social et au développement de nos territoires. les savoirs acquièrent de ce fait une valeur économique tout autant que sociale et politique – citoyenne et démocratique -, une valeur critique également comme exercice de la curiosité et de mise en doute.

Cinq grands axes ont été retenus :

  1. Construire des espaces de coopération.
  2. Renforcer les capacités de recherche-action de l’ensemble de la société.
  3. Faire de la connaissance un bien commun.
  4. Repenser le progrès.
  5. proposer et incuber de nouvelles propositions.
Parmi les questions discutées au sein des 47 séminaires et ateliers :
  1. l’environnement et la santé
  2. L’aménagement du territoire
  3. le développement dans les pays du sud
  4. l’économie marchande et l’innovation sociale
  5. l’éducation au numérique
  6. les arts, l’histoire et le patrimoine
  7. les sciences et les techniques
  8. Bio diversité et vieillissement, la révolution de la longévité
  9. ………………….;
Les assises ce sont : 800 participants dont 50% d’universitaires enseignants et chercheurs, 50% membres de la société civile associations et fondations, des collectivités locales municipalités et départementales, entreprises privées et publiques.
Plus de 50 partenaires et sponsors. A parité égale université et société, femmes et hommes, régions, plusieurs pays. 36 panels et sessions débats, près de 200 intervenants sur 6 axes et thématiques. Plus de 200 intervenants ont animé les tribunes de discussion.
Le progrès est une construction démocratique, la montée en puissance des compétences au sein de la société civile, une gouvernance pour des territoires intelligents.

Un grand succès inattendu et une réponse massive des invités.

Téléchargez le  Programme des assises 3 au 5 juillet 2017

Pour plus d’informations, visitez le site web

Le livre à l’honneur au « Book Club SDH »

IMG_0054

C’est dans une ambiance conviviale qu’a eu lieu la première rencontre du « BookClub SDH  » la soirée du vendredi 09 Juin. Une vingtaine de personnes ont participé a cette activité qui s’inscrit dans le cadre du projet de café littéraire au quartier de Sidi El Houari mené par SDH et qui vise principalement la promotion du livre, de la littérature et de la lecture comme pratique essentielle chez les jeunes et les moins jeunes.

Marquée par des débats riches et fructueux sur la lecture, le lectorat et le livre en Algérie. Les statistiques sont accablant, selon une étude recente, un algerien lit en moyenne 10 minutes par an, et seulement 6.08% des Algeriens lisent.

Le centre national du livre (CNL) fait état de 40 librairies et pres de 500 bibliothèques dans tout le territoire Algérien.

De nombreux salons nationaux sont programmés toute l’année et dans différentes wilayas pour attirer de plus en plus de lecteurs et promouvoir le livre. Le SILA, salon international du livre a reçu en 2016 plus de 1.5 milions visiteurs et près de 500 maisons d’édition.

Les participants au Book Club, des étudiants, des enseignants et des passionnés de lecture, se sont présentés tour a tour, évoquant leur lecture du moment et l’auteur qui les inspire le plus: Machiavel, Amine Maalouf ….

Les participants ont souligné l’absence de lieux publics pour la lecture qui même quand ils sont disponibles, ils pratiquent des heures d’ouverture  inadéquates, notamment, les bibliothèques municipales qui ferment le week end et a patir de 16h en semaine.

la première séance a été considérée comme un succès de la part des participants ainsi l’association souhaite continuer sur cet élan et pérenniser ce projet en organisant des rencontres mensuelles.

CONVENTION CADRE DE PARTENARIAT « ENPO-SDH « 

Une convention-cadre entre l’Ecole nationale polytechnique d’Oran-Maurice AUDIN (ENPO) et l’Association santé Sidi El Houari (SDH) a été signée  le 14 Mai 2017 en présence des membres du bureau exécutif de l’association et les cadres dirigeants de l’ENPO.

Cette convention pour une durée de deux ans, fixe les conditions générales et les modalités de mise en œuvre du partenariat ENPO-SDH , qui va permettre aux deux parties de travailler ensemble à fin d’identifier  les besoins liés à la formation, et la programmation par la suite d’activités au profit des étudiants de l’ENPO et les adhérents de SDH.

L’association Santé Sidi El Houari animera entre autre au bénéfice des étudiants de l’ENPO, des conférences par ses formateurs et experts sur des thèmes en relation avec ses domaines d’activité, elle organisera et encadrera des stages pratiques  sur les métiers du bâti ancien et des visites guidées sur les sites d’activités et au quartier de Sidi El Houari. L’association fournira aussi des d’échantillons de pierres, de matériaux de réhabilitation du bâti ancien pour les besoins des travaux de recherche et des essais pédagogiques, et surtout elle fera l’accompagnement des élèves ingénieurs inscrits au département de génie civil dans les deux spécialités : diagnostic, maintenance et réhabilitation des ouvrages ainsi que bâtiments durables.

De son coté, l’ENPO devra promouvoir les activités de SDH au profit des ses enseignants, étudiants et des partenaires et mettra en œuvre les éléments du processus d’enseignement tenant compte des besoins et suggestions de son partenaire « SDH ».

Durant  26 années d’actions pour la préservation du site historique des bains turcs et de l’ancien hôpital du campement situés dans le quartier de Sidi El Houari, et spécialement depuis la création de son école de formation et d’insertion socio-professionnelle au métiers de restauration, l’association s’est forgée  une solide réputation en matière d’expertise dans le domaine de la réhabilitation et de la sauvegarde du patrimoine architectural ancien.

Le Directeur l’Ecole nationale polytechnique d’Oran-Maurice AUDIN, Pr. Abdelbaki BENZIANE a déclaré que de cette convention s’inscrit dans le cadre de l’ouverture de l’école sur le secteur socioéconomique, qui s’est déjà traduite par la signature de plusieurs conventions avec des entreprises des secteurs public et privé.