Association Santé sidi el houari

Une école de la citoyenneté

Présentation

12755409_1060467007351217_1719300460_o (1)

Elle a été créée en 2003, pour répondre aux problèmes socio-économiques des jeunes déscolarisés en situation de vulnérabilité, par l’insertion socioprofessionnelle combinée à la nécessité de valoriser notre patrimoine matériel et immatériel.

L’école fut gréée par l’état en 2011 par arrêté du wali d’Oran et de la direction de la formation professionnelle n°21 du 04/01/2011.

  • Ses objectifs:
  • Contribuer à la sauvegarde et à la réhabilitation du patrimoine historique de la ville d’Oran.
  • Participer à la renaissance des métiers traditionnels du bâti ancien.
  • Former et insérer dans le monde du travail les jeunes exclus du système scolaire âgés entre 16 et 25 ans.
  • L’école SDH travaille au bénéfice des :
  • Jeunes adolescents âgés entre 16 et 25.
  • Formateurs de l’école SDH.
  • Artisans d’Oran, Mostaganem et Ain Témouchent.
  • Etudiants en architecture et génie civile.
  • Capacité de l’école : 50 places pédagogiques (garçons et filles)

 

  • Principaux résultats entre 2003 à 2014 :
  • 434 jeunes ont été formés et diplômés.
  • 177 jeunes insérés dont :
  • 137 jeunes en chantier de restauration des immeubles du centre historique d’Oran.
  • 15 artisans indépendants.
  • 25 salariés en entreprise de BOIS.
    • 05 jeunes recrutés à l’école chantier dans le poste de Pairs formateurs.

Les difficultés rencontrées par l’Ecole :

  • Manque de financement pour assurer sa pérennité.
  • L’attrait du marché informel.
  • La lenteur des procédures administratives pour développer des micro-entreprises artisanales.
  • La question d’âge, car entre 16 et 18 ans l’entreprise n’a pas le droit de recruter un jeune mineur.

Nos perspectives :

  • Création de d’autres écoles en Oranie.
  • Convention avec l’université.
  • Convention avec les CAM de différentes Wilayas.
  • Des formations à la carte pour étudiants et artisans.

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.