Association Santé sidi el houari

Une école de la citoyenneté

15 ANS D’EXPÉRIENCE EN FORGE ET FERRONNERIE D’ART 

Article par sdh dans Actualité, slider

L’association Santé Sidi El Houari a créé l’atelier de formation forge et ferronnerie d’art en 2005, réaliser les outils utilisés pour la taille de la pierre qui n’existaient pas en Algérie et sont rares même en Europe. Avec une capacité de 10 à 12 stagiaires par session de formation. En 2011 l’école chantier SDH a été agréée par la formation professionnelle.

Le programme pédagogique est composé de cours théoriques où les stagiaires acquièrent  d’abord des connaissances de l’historique du métier, des outils et machines utilisés, ensuite les différents types de forge: la manuelle au coke (charbon), l’électrique au coke et la forge à gaz.

La connaissance des différents types d’acier est une autre étape importante de leur apprentissage avent de passer aux applications comme le traçage, le découpage, l’assemblage a chaux et a froid.

Les stagiaires réalisent un projet de fin d’étude appelait « ouvrage pédagogique » et ça peut être : des portes, des grilles, des lompes muraux et d’autres objets décoratifs.

 

Brève histoire du métier

Le métier de forgeron existe depuis que les métaux ont été découverts environ 5000 ans avant J.-C.  C’est devenu un métier à part entière, reconnu par la société qui voulait avoir des objets robustes, plus résistants, pouvant servir pour différentes utilisations.

Les forgerons intervenaient donc pour tenter de répondre aux besoins de cette population en travaillant le métal. Grâce à la forge, il était donc possible d’avoir des armes, des clés et même des bijoux.

Le travail du forgeron et du ferronnier consiste en grande partie à réaliser des objets par exemple le mobilier d’intérieur : tables, chaises, lits, lampes, bibliothèques, chandeliers, tringles à rideaux ou appliques murales. Il consiste aussi à réparer et à fabriquer certaines pièces. Cela peut aller de la reproduction d’un crochet de fermeture au pommelles pour une ancienne porte, de clous forgés, à la fabrication d’un outil fait sur mesure ou encore la réparation de certaines pièces endommagées ou déformées. Certaines professions utilisent des outils difficiles ou impossibles à trouver dans le commerce parce qu’on ne les fabrique plus; ils sont spécifiques à un travail particulier et donc utilisés par trop peu de personnes pour être fabriqués en série.

Principales réalisations à SDH

Depuis 15 ans, l’association Santé Sidi El Houari SDH, grâce à l’atelier forge et ferronnerie d’art a participé à la Réhabilitation de son siège en remplaçant de nombreuses pièces en fer forgé pillées au sein de l’ex hôpital du campement militaire construit en 1838 :

 

  • Fabrication de toutes les portes et les grilles de l’hôpital du campement militaire construit en 1838.
  • Fabrication des gardes corps de l’église Santa Cruz en partenariat avec L4association ADA et l’entreprise de restauration GIRAR – France.
  • Fabrication des outils pour l’atelier taille de pierre et maçonnerie de l’école chantier SDH.
  • Fabrication des décors pour le film « El WAHRANI » (avec le réalisateur Lyes Salem) et la  pièce théâtrale « la roux » avec Mohamed Yabadri.

L’école chantier SDH a formé en forge et ferronnerie d’art  depuis 2005 :

  • 04 formateurs professionnels en forge et ferronnerie d’art.
  • 120 forgerons et ferronniers.
  • 100 artisans sur le métier de forgerons et ferronnier.
  • Et a initiation plus de 300 étudiants et 350 bénévoles sur le métier de forgerons et ferronnier lors des stages et chantiers de bénévolat